Comment Paris va-t-elle lutter contre son dépeuplement ?

2:20
 
Del
 

Manage episode 347302034 series 2634296
Av Jeff Davies and Choses à Savoir oppdaget av Player FM og vårt samfunn — opphavsrett er eid av utgiveren, ikke Plaer FM, og lyd streames direkte fra deres servere. Trykk på Abonner knappen for å spore oppdateringer i Player FM, eller lim inn feed URLen til andre podcast apper.

On le sait, Paris est une ville où il coûte très cher de se loger. En effet, le prix moyen du m2 n'est pas loin de 10.000 euros et il faut débourser environ 1.200 euros par mois pour louer un logement de 50 m2. Il n'est pas étonnant que, dans ces conditions, 10.000 Parisiens quittent la capitale chaque année.

L'adjoint à la Maire de Paris, chargé du logement, revendique pourtant un certain nombre d'avancées en la matière. Il rappelle d'abord que la proportion de 25 % de logements sociaux, objectif fixé au début des années 2.000, est déjà quasiment respectée.

Par ailleurs, la municipalité attend la publication d'un arrêté qui lui donnerait compétence pour sanctionner les propriétaires qui ne respectent pas le plafonnement des loyers. Ils seraient environ un tiers dans ce cas.

Mais, en matière de logement, les projets de la municipalité parisienne sont plus ambitieux pour les années à venir. En effet, le but est de porter la part du "logement public" à 40 % du parc immobilier à l'horizon 2035.

À cette catégorie appartiennent le logement social et ce que les spécialistes appellent le logement "intermédiaire". Il s'agit de biens aux prix plus abordables, environ 20 % moins chers que le prix du marché d'après l'adjoint au logement.

Ces 40 % de logement public seront composés par le logement social, à hauteur de 30 %, et, pour le reste, par le logement intermédiaire.

Il serait aussi question de rendre obligatoire l'intégration d'une part de logement, sans doute social ou intermédiaire, dans tout projet de construction neuve, même s'il s'agit de bureaux. La municipalité compte sur la révision en cours du Plan local d'urbanisme (PLU) pour mettre en œuvre ces dispositions.

Enfin, l'adjoint au logement propose la constitution d'une société foncière, qui serait chargée de racheter des garages, des hôtels ou des bureaux pour en faire des logements sociaux ou intermédiaires, destinés à la location.

Reste à savoir si toutes ces mesures seront de nature à enrayer le relatif dépeuplement que connaît actuellement la capitale.

Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices

647 episoder