Pourquoi l'Europe est-elle opposée au plan américain sur les voitures électriques ?

2:34
 
Del
 

Manage episode 346442177 series 2634296
Av Jeff Davies and Choses à Savoir oppdaget av Player FM og vårt samfunn — opphavsrett er eid av utgiveren, ikke Plaer FM, og lyd streames direkte fra deres servere. Trykk på Abonner knappen for å spore oppdateringer i Player FM, eller lim inn feed URLen til andre podcast apper.

Les Américains ont mis au point, l'été dernier, un ambitieux plan de lutte contre le réchauffement climatique. À cette occasion, en effet, 370 milliards de dollars ont été mis sur la table.

Mais certaines de ces mesures ne soulèvent pas l'enthousiasme de l'Union européenne. Bien au contraire. En effet, les Européens les jugent discriminatoires. Et surtout l'une d'entre elles, qui prévoit l'octroi d'un crédit d'impôt de 7.500 dollars pour l'acquisition d'un véhicule électrique fabriqué aux États-Unis.

Une mesure propre à fausser la concurrence, jugent les Européens. Le ministre tchèque de l'industrie, dont le pays occupe la présidence de l'Union européenne, a jugé "inacceptable" le plan américain, dont il déplore le caractère protectionniste.

Pour l'heure, la Commission européenne veut espérer qu'une solution diplomatique permettra de régler ce différend commercial. Des négociations devraient donc avoir lieu sur cette question.

Si elles étaient couronnées de succès, elles ne devraient pas seulement permettre, dans l'esprit des Européens, de retirer les mesures de protection incriminées. Elles pourraient aboutir à l'octroi aux Européens d'un statut commercial semblable à celui dont jouissent Canadiens et Mexicains.

La production de ces deux pays bénéficie en effet des mêmes avantages que les produits américains. Évoquant la bonne volonté des Américains, les Européens ont bon espoir que les discussions se concluent par un accord satisfaisant pour les deux parties.

Il n'est donc pas prévu, pour le moment, de porter l'affaire devant l'Organisation mondiale du commerce (OMC). Une solution qui ne serait envisagée qu'en dernier recours, en cas d'échec des négociations.

Ce ne serait pourtant pas la première fois que l'organisation internationale aurait à se prononcer sur des différends commerciaux opposant l'Europe aux États-Unis. L'une de ces querelles concernait les subventions accordées au groupe Boeing par le gouvernement américain.

Mais de nombreuses voix, dont celle des Allemands, plaident décidément en faveur d'un arrangement négocié. Elles jugent en effet que, dans le contexte actuel, marqué par le conflit en Ukraine et les problèmes d'approvisionnement énergétique, le moment serait très mal choisi pour déclarer une sorte de guerre commerciale entre l'Europe et l'Amérique.

Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices

606 episoder